L’activité Soutien à la Recherche d'Emploi (SRE) se fait essentiellement dans les centres avec des bénévoles spécialisés Emploi insérés dans les équipes. Comme la vie des centres, les modalités de soutien pour l’emploi sont donc perturbées. Nous présentons, ici, les changements dus au confinement qui affectent le SRE des restos 34.

 Plusieurs actions collectives programmées doivent être reportées. Le contact direct et prolongé avec les personnes accueillies en recherche d’emploi n’est plus possible mais le numérique et le téléphone permettent de les accompagner et de les faire bénéficier des aides numériques et des aides pour accéder au numérique.

1) Des activités collectives prévues, déjà organisées vont être repoussées

La formation CARE (Conseiller et Accompagner tout au long d’une Recherche d’Emploi) programmée les 13 & 14 mai concernait 20 bénévoles nouvellement recrutés ou non encore formés.  Ils devaient remplacer les 16 bénévoles qui n’étaient plus opérationnels car ayant pris des responsabilités dans leurs centres, quitté la région, retrouvé du travail ou cessé leur bénévolat aux restos. Cette formation sera reprogrammée une fois l’horizon épidémique éclairci.

 

La convention départementale entre Pôle Emploi et les Restos, déclinant pour l’Hérault l’accord cadre national, devait être signée le 27 avril 2020 lors d’une conférence de presse donnant une large information publique sur cette collaboration. Le texte est prêt et approuvé par les deux partenaires ; reste à parachever la désignation des correspondants par secteur géographique pour s’informer et régler des problèmes en direct au niveau de chaque agence pôle emploi du département.

La date de la signature est repoussée mais la collaboration est déjà effective.

 

Les Relations avec associations et entreprises

Des contacts ont été pris via des réunions Pôle Emploi ou des salons mais aussi par des visites dans les locaux d’entreprises ou d’associations. Le but est de partager une vision sur l’accompagnement à l’emploi et de mettre en place des procédures d’information mutuelle avec les associations et d’instaurer des contacts privilégiés pour pouvoir répondre aux recrutements d’entreprises. L’actualité des associations comme des entreprises ne permet pas de développer ces liens en ce moment. Nous reprendrons les relations dès que possible.

 

Les bonnes relations avec l’équipe SRE de l’AN sont maintenues.

L’équipe nationale fait un effort particulier pour nous aider à continuer notre mission sans possibilité de contact direct avec les personnes en recherche d’emploi. Elle nous informe et en nous donne les clés pour convertir au numérique bénévoles et personnes accueillies. Ce travail est précieux pour aider les personnes accueillies ; c’est ainsi qu’une famille hébergée par les toits du cœur biterrois a pu solliciter et obtenir une aide du FASTT pour les intérimaires sans mission.

2) Vie ralentie du SRE dans les centres mais les bénévoles restent mobilisables et répondent en mode télé-bénévolat en collaboration avec les différents partenaires

Le réseau SRE a permis de confier à un bénévole d’Aconit la prise en charge d’un contact Email de son secteur géographique.

La correspondante justice des Restos nous a communiqué une situation d’urgence de Lunel. Un accompagnement a débuté avec un bénévole de Centrayrargues en l’absence de référent sur les restos Lunel. Les référents Pôle Emploi initiés juste avant le confinement ont été mobilisés.

Sur Centrayrargues, l’accompagnement de deux étudiants en recherche d’emplois saisonniers s’est poursuivi avec l’outil numérique (CV, stratégie de recherche, lettre de motivation...). Le maintien du lien avec une personne fragile a permis de récupérer une situation de radiation de Pôle Emploi. La collaboration téléphonique et numérique entre les référents restos et Pôle Emploi a permis de trouver des solutions. Un jeune adulte a pu être accompagné par contact téléphonique et par la communication de support numérique tant pour alimenter sa réflexion afin de construire son projet professionnel que des conseils pour trouver un emploi saisonnier. La reprise de la distribution alimentaire permet une aide précieuse de ces populations précaires et un lien retissé même avec la distanciation sociale.

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

En conclusion
Le confinement ne contrarie que momentanément des actions déjà solidement lancées. La mission de soutien continue même si elle prend une forme plus virtuelle. A nous de maintenir la convivialité des relations même au travers du froid numérique. L’incertitude et l’inquiétude viennent de la très probable dégradation de l’activité et de l’emploi. Cette dégradation va affecter, en particulier, des secteurs menacés mais importants pour les personnes accueillies comme le tourisme, la restauration, l’aide à la personne... Nous restons mobilisés car la tâche va devenir très rude !